mercredi 10 mai 2017

Yvonne

Un vieil ami vient de m'appendre le décès de Yvonne Merzoug, alias Yvonne Maillard, alias notre Yvonne, qui fit débuter nombre d'illustrateurs de ma génération aux éditions Denoël dans la collection Présences du Futur.
J'étais encore étudiant à l'école Duppéré quand j'ai eu l'audace, l'outrecuidance de lui présenter un dossier pour réaliser mon rêve, devenir illustrateur de science-fiction.
Elle m'a donné ma chance et je n'allais pas la laisser passer. C'est ainsi que j'ai illustré "tous les pièges de la Terre" de Cliford Simak. Un recueil de nouvelles parmi lesquelles j'ai choisi d'illustrer la nouvelle qui donne le titre au livre, l'histoire d'une sorte de Wall-e avant l'heure.
Je crois que j'ai inauguré la formule des illustrations pleine-page mais qui devaient conserver le cercle qui était le symbole de la collection. C'était en 1984.
Yvonne a vu passer beaucoup de directeurs de collection: Elisabeth Gille, Pierre Louis, Jacques Chambon, Serge Brussolo et Gilles Dumay. J'en oublie peut-être. Mais nous, on savait que c'était elle l'âme de la collection et on l'aimait et elle nous aimait.
Je me souviens qu'elle avait un fils. Mes pensées vont à lui. Ta maman était géniale.

2 commentaires:

Marc Mosnier a dit…

Je viens de découvrir ton message.
Triste nouvelle !
Première couv de science fiction pour moi également...

Hubert de Lartigue a dit…

Mais oui, je me souviens. Combien lui doivent d'avoir travaillé pour Denoël?