mercredi 27 avril 2011

Régis.

Durant mon court séjour à Montpellier, j'ai eu le plaisir de poser en compagnie de Buffet Froid pour Régis qui fait une série de photos sur le thème des sensations.



Même si ça ne se voit pas ici, j'ai apprécié d'être à la place du modèle pour une fois. Je comprends qu'on puisse aimer ça!
Je ne suis pas vraiment à mon avantage mais je trouve ça drôle. Mais pourquoi Buffette m'en veut à ce point là?
J'ai pris quelques photos de la séance. Ici Régis dirigeant Adrien...

samedi 16 avril 2011

Pin-ups en vente.

Du 4 au 6 mai 2011 aura lieu la vente aux enchères de la collection Martignette sur le site HERITAGE AUCTION. Neuf de mes pin-ups seront proposées. C'est l'occasion de les acquérir à un prix peu élevé. Au début de ma carrière, Louis K. Meisel et Charles G. Martignette étaient associés pour établir la plus grande collection de pin-up au monde. Ils m'achetaient quasiment toute ma production, me permettant de vivre de mon art et de progresser extrêmement rapidement.

On notera la présence de "Cathy assise" qui fut la première pin-up que je peignai d'après modèle. Je fréquentais un studio photo qui proposait des books de modèles. Je faisais mon choix, louais le studio une heure et leur confiais la pellicule à développer. Je me souviens de cette première séance avec Cathy en 1998. J'avais l'impression de vivre un moment très important, presque sacré. Je savais qu'après, rien ne serait pareil pour mon art. J'étais très ému et j'ai dû vite apprendre à utiliser cette émotion au service de l'image pour l'empêcher de gâcher le peu de temps que j'avais pour travailler.



Cathy assise
Armtongue
Tight
Verso
Recto
Lilys
Le Regard
Long Legs
La Danseuse

On reconnaîtra aussi plusieurs modèles que Jérôme Gouvrion faisait également poser. Kat, Ingrid... C'est une époque que certaines d'entre elles aimeraient parfois qu'on oublie mais elles font partie de mon parcours et sont infiniment précieuses à mes yeux.

Comme pour la chaise de "Cathy assise", j'ai dessiné le fauteuil de "Armtongue". J'ai toujours adoré le design et j'aurais bien voulu éditer ces sièges dans une autre vie.

Le modèle qui a posé pour "Long legs" se faisait appeler Julia. Mon modèle préféré à l'époque. Elle a disparu subitement de ma vie sans rien dire. Dommage.

Camille était danseuse au Crazy Horse et étudiante en philo, elle a posé pour "la danseuse". J'ai eu la chance de faire poser cette Bricol'girl de Alain Chabat parce qu'elle était amie avec Elena, la russe, une fille très mystérieuse, certainement espionne, qui a également posé pour Thierry Vasseur qui en fit des couvertures pour SAS. Elena a posé pour "Lilys". Elle aussi se fait discrète mais laisse un souvenir impérissable à tous ceux qui l'ont approchée. J'ai beaucoup fait posé Elena, en particulier pour une affiche destinée au marché américain pour les cognacs Croizet.



Vous faites partie de l'Histoire mesdemoiselles, enfin du moins de la mienne...

Toutes ces pin-ups, et d'autres, sont réunie dans mon artbook "French Pin-up" disponible sur Boo!press.

jeudi 14 avril 2011

Interview

Dernièrement, une petite équipe est passée m'interviewer pour le projet dont je dois vous parler. Il s'agit d'une vente aux enchères en ligne organisée par des étudiants d'HEC. Le projet est expliqué sur leur site: Les mystères de la création.

Je m'aperçois que des noms et des mots sont définitivement associés à mon parcours artistique:
Chris Foss pour la SF, Louis K. Meisel pour les pin-ups, O. pour la peinture. Un artiste, un galeriste et un modèle. Et aussi l'aérographe. Cet outil ne m'a pas quitté depuis le début. Un outil merveilleux et méprisé, mystérieux et vulgaire. Un outil paradoxal, à la fois mécanique et sensuel. Une sorte de prolongement prothétique de l'œil et de la main dont le souffle et la bruine matérialise mes visions extatiques de la beauté féminine sans jamais toucher le support qu'il impressionne.

Je m'aperçois aussi que je suis prisonnier. Prisonnier de ma technique et de mes obsessions. Prisonnier de mes amours. Et j'aime ça. Je ne veux pas m'enfuir. Je me complais dans mon univers et je suis heureux de le découvrir un peu plus chaque jour. Je voudrais y emmener des gens. Qu'ils s'y plaisent et désirent y rester longtemps. Toujours. Pour me suivre et pour qu'ils me fassent vivre et survivre après que j'aurai fini ce que j'aurais pu faire ici.

Et pour celles ou ceux qui ne veulent plus me suivre, je dis merci quand même de m'avoir accompagné. Au revoir peut-être. Sinon tant pis.

samedi 9 avril 2011

Galerie Marie Ricco

J'ai le plaisir d'exposer en Corse à la Galerie Marie Ricco. Mes tableaux préférés en plus...