jeudi 30 avril 2009

Travail en cours.

Voici un détail du tableau rond qui est actuellement sur le chevalet. Je n'aurai certes pas le temps de le finir avant mon départ mais je n'ai pas envie d'attendre mon retour pour le commencer.

mardi 28 avril 2009

Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait?

Les 5 derniers tableaux de mon expo viennent de quitter l'atelier. Encore quelques jours à attendre avant de les rejoindre à New York. Je me sens tout drôle, un peu déprimé. J'ai tellement donné. Pourtant je ne suis pas soulagé. Alors quoi, cela ne finira-t'il donc jamais? Je me sens tellement mal quand je ne fais rien. L'esprit tout empli de chimères, je ne trouve du soulagement qu'en peignant mes chères beautés. Ce qui fait que je suis enfermé dans un cycle qui s'auto-alimente. J'ai vraiment l'impression d'être le jouet de forces qui demandent toujours plus de sacrifices et de dons. Que sont ces forces: L'art? Les choses? Le Monde?
J'ai l'impression que ma vie et mes sentiments n'ont aucune importance. L'amour, le désir, l'angoisse et la peur ne sont que des moteurs pour me faire agir. Pour que je fasse des artefacts. Quand je pense aux personnes qui sont détruites de se savoir mortelles. Moi je l'oublie en pratiquant mon art. Je ne recherche pas le bonheur comme je n'aime pas vraiment les vacances. Je suis heureux lorsque je fais mon devoir et ce pour quoi je suis le plus doué, quand je travaille. Je cherche à être meilleur dans ce que je fais et j'ai l'impresssion de pouvoir changer le monde. Mon monde.
Ce qui compte, ce n'est pas qui on est ni ce qu'on fait. C'est ce qu'on laisse. Enfin, je dis ça mais j'y crois à peine. J'aime aussi le plaisir en fait. Mais c'est trop facile le plaisir!
Allez hop! Au boulot! Mais d'abord je vais manger. J'ai faim.

jeudi 23 avril 2009

Copinage de pages.

Le rythme soutenu de ces derniers mois m'a empêché de vous parler de quelques parutions d'amis chers. Pour commencer, je voudrais vous parler de l'encyclopédie des elfes d'après l'œuvre de Tolkien par Edouard Kloczko.



Je tiens beaucoup à ce livre pour plusieurs raisons. D'abord il est écrit par le plus grand des spécialistes de Tolkien. Edouard, qui a déjà publié un désormais mythique dictionnaire des langues elfiques et un autre sur les langues des Hobbits, des nains et des orques. Edouard est un ami et j'ai dévoré son livre. Je suis plutôt client des mondes imaginaires en général et j'ai particulièrement apprécié le biais par lequel Edouard nous fait découvrir une partie du monde de Tolkien c'est à dire: par l'histoire, la linguistique et l'exégèse. Car tout est cohérent dans ce monde et on découvre à quel point la matière littéraire dont il est tiré est riche. Edouard nous emmène dans un univers qui semble réel et c'est tout son talent de nous montrer celui de Tolkien. Il nous apprend l'histoire des elfes, leur cosmogonie, leurs langues, leur théologie et leur destin. On finit par s'attacher à eux, par se sentir savant et c'est à regret que l'on quitte leur monde en refermant le livre.

Des illustrations de Sandrine Gestin, de Thierry Cardinet et de Martine Fassier parachèvent l'enchantement. C'est un livre ami, un livre d'amis. Il est paru aux éditions Le Pré Aux Clercs.

Vous souvenez-vous que je vous avais parlé du couteau que j'avais fait à Karen pour son voyage vers Jérusalem? Depuis, Karen reprit la route avec Vincent et deux ânes: Chamane et Grand Dadais pour traverser l'Europe de Barcelone à Amsterdam. Encore une fois, elle est rentrée saine et sauve mais certainement changée. Et c'est pour nous faire partager l'expérience de son premier voyage qu'elle a édité ce DVD: 6000 km du Couchant au Levant.



Vous pouvez l'acheter sur la boutique du site de Karen (cliquer sur boutique) et voir la bande annonce ici.

C'est un récit passionnant qui ne se contente pas de décrire les magnifiques paysages traversés mais également les rencontres qui sont primordiales lorsque l'on veut comprendre le monde dans lequel on vit. Des rencontres riches en émotions, parfois généreuses, parfois méfiantes et parfois même dangereuses... Et surtout, cerise sur mon gâteau, le texte de Karen est dit par la comédienne Octavie Piéron.

Karen vient également de publier ce livre aux Presses de la Renaissance: "de l'aventure au voyage intérieur". Je ne l'ai pas encore lu mais je suis sûr qu'il sera à l'image de son auteure, magnifique et attachant.

jeudi 16 avril 2009

Interlude

Manu xyz est venu à la maison déguster une soupe vietnamienne mi van. Pour savoir si ça lui a plu, cliquez sur l'image. N'ayez pas peur, il ne mord pas



Quoi, vous avez quand même eu peur? Mais non, il ne mange pas les enfants! C'est un nounours.

Virginia

Voici un nouveau portrait de Virginia. Acrylique sur toile. 60/120 cm. C'est le dernier tableau de ma prochaine expo à New York. Je me sens vidé et heureux. À peu près.

mercredi 8 avril 2009

Attakus

Aujourd'hui, j'ai fait ma deuxième visite chez Attakus pour suivre l'avancement de la statuette. Tout se passe très bien. Virginie se donne beaucoup de mal et reste très patiente face à mes remarques, commentaires et reflexions diverses. Mais on se comprend bien je crois. Et puis surtout, Etienne n'est pas loin et supervise le travail de son regard bienveillant et passionné. Un œil de lynx!
Je n'ai pas d'images à vous montrer car il est encore trop tôt. Mais vous ne perdez rien pour attendre car mon ami Naël est en train de tourner le making off de cette pièce qui s'annonce magnifique.

mercredi 1 avril 2009